Repères historiques

1797

        Le 4/15 janvier, une Convention est signée entre l'Ordre de Malte et Paul 1er, convertissant le Prieuré de Pologne en un Grand Prieuré Russe (catholique).

         Le 7 août, Le Sacré Conseil de L'Ordre approuve la Convention.

         Le 17/28 novembre, des articles additionnels sont ajoutés à la Convention.

         Le 29 novembre/10 décembre, a lieu l'inauguration du Grand Prieuré de Russie (catholique). Le Tsar, marié et orthodoxe, est ainsi admis dans l’Ordre, Grand Protecteur, avec l’assentiment du Saint Siège.

 

1798

         Le 1er juin, un traité est rédigé entre l'Ordre et Paul 1er pour créer "une nouvelle fondation".... "Pour la Noblesse de la Religion grecque [orthodoxe]".

Cette publication ne soulève aucune contestation du Vatican.

         Le 11 juin, faisant face à l'invasion de Bonaparte, Malte capitule devant les forces révolutionnaires françaises.

         Le 26 août, Hompesch est déposé par l'Ordre, dont la majorité des chevaliers se trouvent en Russie.

         Le 27 octobre, Paul Ier, est aussi légalement que possible, compte tenu de la situation internationale, élu Grand Maître de l'Ordre; il accepte cette charge le 13 novembre. Cette publication ne soulève aucune contestation du Pape.

         Le 29 novembre/10 décembre, a lieu l'investiture de l'Empereur Paul 1er comme Grand Maître et la Proclamation par celui-ci de la création de 98 Commanderies pour les Nobles Russes, formant la nouvelle fondation non seulement pour les orthodoxes, mais élargis celle-ci à un œcuménique correspondant à la « Laïcité des Ordres » selon la Bulle promulguée par le Pape en 1772, et modifiant ainsi le statut de l’Ordre de St Lazare de Jérusalem.

Le Bailli Comte Giulio Renato de Litta est nommé Lieutenant Grand Maître.

La publication de cette proclamation ne soulève aucune contestation du Pape.

 

1799

         Le 14 mars, la Cour de Russie est informée que le Pape de Rome a, soit disant, désapprouvé l'élection de Paul 1er comme Grand Maître.

         Le 17 mars, Litta est remplacé comme Lieutenant Grand Maître par le Maréchal Général Bailli Comte Nicholas Soltikoff.

         Le 26 juin l'Empereur Paul 1er crée par décret, 20 nouvelles Commanderies qui s'ajoutent aux 98 déjà existantes.

         Le 6 juillet le Grand Maître Hompesch abdique mettant fin au "schisme" qui divisait l'Ordre: Paul 1er est dès lors le seul Grand Maître légitime.

         Les 118 Commanderies s'intitulent désormais "La nouvelle fondation du Grand Prieuré Russe".

         Le 19/25 octobre a lieu la translation solennelle des Reliques sacrées de l'Ordre en Russie (date qui deviendra une fête religieuse nationale russe).

         L'Ordre est constitué alors de quatre Langues: la Langue de Russie, la Langue Italienne, la Langue de France et la Langue d'Allemagne.

 

De 1801 à 1811

Le rétablissement du Grand Magistère dans le giron du Vatican se fera avec l’accord et l’aide de la Russie, le Pape entérinant le passage de l’Ordre à St Petersbourg. Le Grand Magistère continuera à percevoir les participations financières des commanderies russes et du Grand Prieuré Russe.

En 1810 et 1811, pour éviter la fuite des capitaux à l’étranger en période guerre, le Trésor du Grand Prieuré Russe réintègre le Trésor de la Couronne.

La fin des commanderies en tant que fiefs ne marque nullement la fin du Grand Prieuré Russe, mais un changement de type de fonctionnement.

 

Jusqu’en 1917

Le Grand Prieuré fonctionne en Russie comme un ordre de décoration, comme en atteste la liste d’Antochevsky publiée dans son livre de 1914.

 

En 1928 à 1950

Les Commandeurs héréditaires reconstituent le Grand Prieuré Russe à Paris suite à la déclaration de la St Jean 1928.

 

De 1950 à 1975

Le Grand Prieuré Russe est restructuré de façon formelle. Une association "Grand Prieuré Russe de l'Ordre de Saint Jean de Jérusalem" présidée par le Grand Duc Andreï Wladimirovitch Romanoff est enregistrée à la  préfecture de police de Paris le 2 Mars 1955 sous le n°55/239.

Après la disparition de tous ses membres 20 ans plus tard, ladite association sera laissée "à l'abandon" sans être dissoute administrativement. ( elle sera "récupérée" par un groupe n'ayant aucune légitimité historique)

 



De 1975 à 2006

Constitution  d’une branche dite de « l’Ordre Orthodoxe de St Jean » aux USA.

 

2006

Le Prince Stéphane Belosselsky Belozersky et le Prince Vladimir Bariatinsky  rétablissent les activités du Grand Prieuré Russe dans sa continuité historique à Paris.

 

2013

Le 26 avril, le Comte Pierre P. Cheremetieff est élu Grand Prieur. 

Son élection est approuvée par le Conseil Souverain.

 

Aujourd’hui, de nombreux « Ordres » autoproclamés utilisent pour leur compte l’histoire du Grand Prieuré de Russie. D’autres ont su récupérer les associations créées par nos pairs en imaginant qu’il suffisait d’en être le « détenteur » pour légitimer historiquement leur existence.

 

Le Grand Prieuré de Russie, encadré par les membres des familles héréditaires nommées par les Empereurs Paul Ier et Alexandre Ier (1),  est le seul à pouvoir prétendre à cette légitimité historique.

 

Liste des membres des familles héréditaires ayant fait reconnaître aujourd'hui leur droit légitime

Comte Pierre P. Cheremetieff,

Comte Andreï Olsuviev,

Prince Cyrille M. Bariatinsky,

Prince Michel M. Bariatinsky,

Prince Dimitri M. Bariatinsky,

Princesse Nadine M. Bariatinsky,

Prince Stéphane G. Belosselsky Belozersky,

Prince S. Antoine Belosselsky Belozersky,

Princesse Chloé S. Belosselsky Belozersky

 

(1) Noms de famille des Commandeurs héréditaires du Grand-Prieuré Russe de l'Ordre de Malte, nommés de 1799 à 1805. (par ordre chronologique).

   

Cette liste est composée d'après les données officielles publiée depuis 1800 dans les Almanachs de la Cour, aucune nomination de commandeurs héréditaires n'est connue après 1805.

 

Les personnes qui s'arrogent cette dignité sans appartenir à l'une des familles mentionnées ci-dessous courent ainsi le risque d'être traitées d'imposteurs et d'aventuriers.

  

1. Narychkine

 

2. Comte Cheremetieff

 

3. PrinceYoussoupoff

 

4. Stroganov

 

5. Comte Samoiloif

 

6. Prince Belosselsky Belozersky

 

7. Prince Dolgoroukov

 

8. Davydov

 

9. Prince Bariatinsky

 

10. Démidoff

 

11. Prince Troubetzkoy

 

12. Comte Worontzoff

 

13. Maruzzi

 

14. Beklechev

 

15. Prince Tioufiakine

 

16. Comte Olsoufieff

 

17. Gerebtzoff

 

18. Comte Strogonoff

 

19. Boutourline

 

20. Potemkine

 

21. Tchirikoff

 

22. Prince Khîlkoff

 

23. Prince Odoevsky